Se séparer sans casse d’un collaborateur inadéquat

Problématique.

Lorsqu’un collaborateur en CDI se montre durablement inopérant, improductif, mène sa vie, ne respecte pas les consignes, pose des problèmes aux clients, accumule les fautes ou sème le désordre…, l’entreprise et son dirigeant souffrent.
On a tout essayé pour l’amener à une attitude plus professionnelle mais rien ne marche… 

Solution

L’action vise à conseiller le dirigeant pour concevoir, adopter et conduire la stratégie et la tactique les plus efficaces possibles dans la situation. Il s’agit d’amener le collaborateur concerné à faire rapidement le choix de chercher un emploi qui lui convienne mieux.
Ceci, sans harcèlement, sans conflit, sans se mettre en difficulté au regard des textes et sans forcément recourir à des batailles juridiques aussi couteuses qu’épuisantes et incertaines, tout en préservant la continuité et la performance des opérations.
Le conseil fournit autant que des besoins des éléments de solutions portant sur le management, l’organisation personnelle du dirigeant, les comportements et la communication interpersonnelle, l’aménagement de l’organisation et du pilotage, l’implication des collègues, les postures administratives, les repères juridiques, la GRH, les relations clients…

Nature et chronologie des travaux.

Elles consistent essentiellement en une série d’entretiens avec le dirigeant et si possible le collaborateur et/ou ses collègues. Elle comporte l’analyse de la situation et des ressources du dirigeant pour y faire face, la mise en place d’une stratégie adaptée et des consignes de conduite pour le dirigeant, deux ou trois entretiens de régulation, un accompagnement tactique au téléphone au gré des développements jusqu’à la résolution.

Durées

La période totale de traitement peut s’étendre sur trois à six mois.
Les travaux consistent en un pack de 7 entretiens d’une durée minimale de 1h30, dont au moins 4 avec le dirigeant et un minimum de 7 échanges à distance.

Lieux

Les travaux se déroulent sur les lieux et aux horaires choisis par le dirigeant. Les RDV sont pris au-fur-et-à-mesure des besoins et selon les disponibilités réciproques.

Conditions de réalisation

Pour ce type d’action, le conseil ne remet aucune préconisation ni rapport écrits.
La réussite dépend de l’exécution effective par le dirigeant de la stratégie convenue.
Dans les cas où le collaborateur est proche de la retraite et donc où une démission n’est guère envisageable, la démarche peut déboucher sur une solution à l’amiable de préretraite ou de licenciement avec l’aide d’un médiateur ou d’un avocat de notre réseau. Au pire, elle produit un recadrage permettant de gérer plus efficacement l’activité et le comportement professionnel du collaborateur.

Tarif forfaitaire à partir de 1920 € HT.

La rencontre commerciale préalable est à titre gracieux.

Ma dernière publication
A lire également
Coups de pied aux cultes du management
Newsletter
* Ce champs est obligatoire