La stratégie qui vous manque
Cohésion, performance et prospérité. Réussite professionnelle et personnelle.

école

La réforme peut-elle être une opportunité pour repenser les modèles culturels et idéologiques classiques, toxiques qui dominent la formation en entreprise et en dégradent puissamment la productivité ?
Dirigeants et appareils de formation vont peut-être enfin accepter de réexaminer les solutions concrètes, décalées, moins coûteuses, que nous leur proposons depuis 25 ans afin d’optimiser la production et le développement de compétences vraiment opérationnelles ?

« Avez-vous déjà songé qu’à l’issue de ce stage tout participant sera tout à fait capable de rester… INCOMPETENT ? ».

Je posais déjà la question en tête de mon premier support commercial au début des années 90 « Lettre ouverte aux commanditaires de formation ». Elle reste malheureusement d’actualité.

La « formation intégrée ».

A l’époque de mon premier cabinet « Paradigmes. Daniel Feisthammel » j’avais forgé ce concept :

  • La formation au cœur de l’activité impliquant directement ceux qui la maîtrisent, qui l’exercent :… Continuer la lecture

Le tabou devait être brisé ! Tout le monde tourne autour du pot, y compris les journalistes. Notre école est malade et on regarde partout pour en trouver la cause ainsi que le remède, dans les rythmes, les programmes, les moyens, les méthodes, l’évaluation, etc. Mais personne n’ose mettre le doigt sur la raison essentielle de cette Bérézina : les pratiques pédagogiques et sociales du corps enseignant sont globalement désastreuses. On le prend avec des pincettes, on le contourne, on louvoie, on ne peut plus du tout le mettre en cause. Au fil des ans il est devenu intouchable.

50 ans après, les mêmes.

Ça ne date pas d’hier. J’avais 15 ans en 1964. A l’époque, sur une vingtaine de profs dans mon bahut, il en avait un super, deux bons, deux très corrects, et le reste allait du cossard au fondu, en passant par le maniaco-dépressif, le… Continuer la lecture

Les jeunes adultes diplômés des grandes écoles sont de plus en plus nombreux à échouer dans leur recherche d’emploi. Auparavant, ceux qui sortaient brillamment de leurs études supérieures trouvaient relativement rapidement un emploi correspondant à leur niveau, dans leur cadre d’orientation. Désormais, seule une infime minorité peut vraiment compter sur son classement au sommet des concours pour obtenir une embauche quasi automatique, leur permettant de se projeter dans un job prestigieux. Continuer la lecture

Ma dernière publication
A lire également
Coups de pied aux cultes du management
Newsletter
* Ce champs est obligatoire